Ciel Ouvert est un événement artistique et culturel qui prend place sur trois communes: Beaussais sur Mer, Saint Jacut de la Mer et Saint Briac sur Mer.

 

Au travers d'expositions, d’installations visuelles et d'une soirée concert, La Balissade propose d'ouvrir le regard sur une pratique artistique qui se nourrit autant des auteurs que du public, un dialogue, une connivence, une complicité pour nourrir le cœur et l'âme.

 

Du 29 juin au 9 septembre, cette cinquième édition propulse l'art au rang d'acteur moderne en tant qu'expression des sensibilités actuelles, passées et futures.

Le temps d’un été, l’évocation de ce qu’il laisse dans nos souvenirs, il fait chaud sans doute, et toutes ces nuits fantasmées à la belle étoile, une lumière crue souvent, et les cœurs qui battent. Ce cœur ouvert, vestige d’une opération chirurgicale, d’une fouille scientifique, chacun devant sa propre introspection, ce tous, devenu Témoin multiple d’une survivance. Un été ou l'Incandescence d'une confession.

 


Les artistes

Anne Geffrelot

Peut être une tentative pour nous replonger dans nos premières années d'existence, dans ce temps perdu où le langage ne s'était pas encore immiscé dans les ébranlements secrets de notre nature et où aucun alphabet n'avait encore souillé, par ses prétentions, la teneur émotionnelle de notre imaginaire.

Site


Sophie Chédeville

La Terre ouverte, et cours l'Homme, vagabond éternel pressent la beauté du ciel , Terre fidèle et riche, Homme demain toujours, rends possible, marche ton firmament , béance pure et dense

Danse ton Ciel

L'infinie  

Bienveillance

Engendre tes merveilles

Site


Brige Van Egroo

Privilégiant les matières végétales et textiles, je dessine dans l’espace au moyen du fil, choisi tant pour sa texture que sa fonction symbolique. Comme une pelote que l’on déroule, jʼaborde le travail plastique dans le sens de la continuité et de la fluidité, un flot soutenu de la parole à lʼécriture, du dessin au travail filaire, à la mise en espace, lʼinstallation. Je m’intéresse aux espaces chargés d’histoire et ambitionne d’établir un dialogue subtil entre deux temporalités, dans le respect de l’esprit du lieu.
Mon travail plastique prenant souvent sa source dans le monde végétal, j’aime la rencontre avec le paysage où les formes en écho captent le vent et la lumière. L’installation mouvante répond aux éléments.

Site


Jean Michel Haslay

Je me sers de la photographie comme d'une plume, pour romancer le quotidien, exprimer des émotions, des sentiments, un regard sur l'extérieur et l’intérieur, une façon de m'habiter et d'habiter.
C'est un besoin, autant qu'une attitude, que j'articule autant pour moi même que pour des projets créatifs, en fonction du lieu, du moment et de l'intention.

Site


François Crabit

"A ses expositions, François Crabit donne des titres : Siestes rêveuses; Lumières silencieuses; Le temps Immobile.
Son matériau de prédilection, presqu’exclusif, c’est le pastel qu’il n’utilise absolument pas pour ses effets faciles d’éclats de couleurs, mais au contraire modestement, on dirait pauvrement, dans un seul registre d’ocres qu’animent quelques lumières dorées. Où est-on, que voit-on dans ces pastels ? Presque rien, ce serait de l’abstraction si l’on ne devinait quelques objets et un journal posés, quelques livres rangés, des fenêtres sans doute, des passages peut-être des portes ; on est à l’intérieur, d’ailleurs dans la pénombre un lit, mais par ces failles la lumière pénètre quand le regard s’enfuit. Il s’agit de la douceur d’être dedans, le regard dans le ciel."

Site


Jean Matthieu Gautier

Jean-Matthieu Gautier n’est pas né en Bretagne. Il aurait aimé, cela ne s’est pas fait, c’est ainsi et personne n’y peut rien. Il vit néanmoins aujourd’hui à Saint Malo au milieu des goélands et des touristes qui les nourrissent naïvement. Il regarde ses enfants pousser, grandir si l’on peut dire, et commencer à apprendre le nom de chacun des rochers qui parsèment cette baie. Depuis les remparts de cette ville, bien des gens sont partis, – aventureux plus qu’aventuriers parce qu’ils partaient d’abord vers l’inconnu. Ils sont toujours revenus. Journaliste et photographe, Jean-Matthieu fait pareil : il part avec son appareil photo et revient avec des histoires. Depuis quelques années, il s’attache à documenter la situation des chrétiens d’Irak bouleversés par l’apparition de Daesh en 2014.

Site


Mary Querer

"Une harmonie parallèle à la nature".

Conquête de l'espace, mais laquelle? l'ambivalence des rapprochements "à la vie à la mort" sans doute, et toute la fragilité du peintre qui ne se pose jamais ni d'un coté ni de l'autre. La création d'un nouvel espace intérieur où la neutralité devient évidence et réflexion.

Site


Sigolène de Chassy

La figure humaine est au cœur de mon travail, la forme organique et minérale du modelé et le lyrisme de la matière cherchent à traduire les états du vivant.

Le processus passe par un chemin anatomique intuitif où la matière est souvent malmenée: modelée, taillée, détruite, peinte, lessivée... Les pièces se construisent comme la vie même, avec ses rares instants de perfection et ses nombreux chaos.

SIte


Aurélia Dauchez

La texture, la douceur des matières premières et leur langage; suivre les idées pour leur donner un corps particulier, tourner avec, dire, montrer autrement, l'essentiel  réside dans  cette équilibre. 

Site


Pierre-Jérôme Jehel

Ma pratique artistique et mes recherches portent sur les rapports entre la photographie, les sciences de terrain et le voyage. La question du paysage et de l'espace, la relation entre l’homme et la nature sont un axe important de mon
travail. Je les aborde toujours dans un équilibre entre une approche documentaire et poétique visant à atteindre une forme de dialogue avec les apparences

Site


Philippe Berta

Philippe Berta travaille aussi bien la photographie que l'installation avec cette même exigence que nécessite la construction d'une image ; l'agencement se fait par assemblage d'éléments composites, ou comme récemment à l'intérieur même de la photographie par combinaison de cadrage et de plans découpés. Aussi use-t-il selon lui, du fragment et de la contingence, d'une rencontre fortuite de diverses surfaces sensibles qui, savamment composées, dirigent une circulation du regard vers un espace narratif et subjectif.

Site


Marc Lecoanet

Hasard or not jusque dans le choix de ses études en médecine, Marc explore "l'infinitude" des arts et concilie l'observation sensible, l'écoute et une compréhension du vivant aux confins des archipels de l'imaginaire et de l'imperceptible. Sa démarche picturale est animée, inspirée par ses capteurs émotionnels, son acuité littéraire, sa musicalité intime et sa sensualité.

 Il ne cherche pas une restitution en représentation analogique de son environnement tangible et concret mais extrapole et soumet sa perception au stylet aiguisé et précis de son incisif filtre romantique et poétique, voire érotique.

Site