« Trognons »
De l’histoire du passage entre « restes » et « déchets ».
Comment regardons-nous, envisageons-nous ce qui reste quand nous avons terminé de consommer, en l’occurrence de manger.
Ces trognons montrent ce qu’il y a d’imaginatif dans les formes végétales.
Ils me fascinent.
J’aime le végétal sous toutes ses formes.

« Consumo ergo sum»
Une histoire d’entrée / sortie avec entre les deux une transformation : une grande bouche, un grand tuyau qui monte, descend, tourne et un orifice anal.
Des billes non identifiées changent de couleurs au cours de leur long trajet d’un bout
à l’autre. C’est une joyeuse histoire de transformation et peut-être d’assimilation.

www.sibylle-besancon.fr
sibylle.besancon@gmail.com / 06 14 35 50 15